Expertise des taxes locales des entreprises

Expert en optimisation des taxes locales des entreprises

Emaneo cible son activité en matière d’expertise fiscale principalement sur la cotisation foncière des entreprises.

La précision de nos analyses, la recherche d’exonérations et de réductions des taxes locales d’entreprises, font de notre travail, une richesse pour nos clients.

La Cotisation Economique Territoriale (C.E.T) et la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (T.E.O.M) :

La C.E.T Remplace la Taxe Professionnelle depuis 2010.
Elle se compose de la Cotisation Foncière des Entreprises (C.F.E.), calculée sur les mêmes bases que la taxe foncière, et de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (C.V.A.E.), déterminée en fonction du chiffre d’affaires et de la valeur ajoutée.

Ces impôts locaux déclaratifs sont acquittés par les propriétaires et les détenteurs de droits connexes.

Ils sont calculés sur les propriétés bâties et les propriétés non-bâties.

Le calcul de la Valeur Locative Foncière, servant de base d’imposition à la Taxe Foncière, elle est impliquée dans le calcul de la Cotisation Foncière des Entreprises.

Taxe d’habitation :

Cet impôt déclaratif est payé une fois par an, par l’occupant des lieux présent au 1er janvier de chaque année.

Elle est calculée à partir de la Valeur Locative Cadastrale (VLC).

Taxe sur les bureaux :

Seule la région Ile-de-France est concernée par cet impôt qui sur les locaux de bureaux, commerciaux, de stockage et les parkings.

Taxe d’aménagement :

Les Services Fiscaux demandent des déclarations, généralement dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux d’aménagements d’un local (construction, reconstruction et l’agrandissement des bâtiments de toute nature).

Nous nous chargeons pour vous de ces déclarations auprès des services fiscaux

Les charges sociales :

Elles incluent toutes les charges, taxes et aides relatives aux emplois salariés ou non salariés des entreprises.
L’optimisation a pour objectif le juste paiement des charges sociales et taxes et la correcte valorisation des crédits d’impôts associés.